COUP DE COEUR

ABC DES PLANTES

CARNIVORIE VEGETALE

:: COUP DE COEUR : Le rossolis d'alice!

saison2.JPG

Histoire et etymologie
C’est R. Hamet qui fit la première description de ce Drosera africain en 1905 en l’honneur d’une femme qui s’appelait Alice.

 

Aire de pousse

Afrique du Sud : montagne du Cap, marais à Hermanus, à Bainskloof et à Silvermine.

 

 

 

Comment me cultiver

Substrat : on peut utiliser par exemple70 % de tourbe blonde et 30 % de sable.

Lumière : c’est en plein soleil que ce Drosera s’épanouira le mieux, bien que dans son milieu naturel il puisse croître parfois en zones moins lumineuses

Humidité : le sol est maintenu humide en permanence, on peut laisser baigner la base de son pot dans un fond d’eau du printemps à l’automne. L’hygrométrie est de l’ordre de 50 à 80 %.

Température : en hiver de 10 °C à 15 °C, l’été entre 20 °C et 30 °C.

Croissance : printemps-été.

Multiplication : ma préférence va au semis. Les graines à bonne germination vous donneront une progéniture nombreuse, et en 2 ou 3 ans une plante adulte.

 

 

saison1.JPGConseil de J.J. Labat

Ce classique Drosera doit être adopté par tous, tant il est beau et facile de culture. Il figure parmi les premiers dont je fis l’acquisition. Malgré les nombreuses espèces rares et précieuses que je cultive actuellement, je lui voue un certain attachement. C'est en hiver et au primtemps que la plante est la plus belle.

 

 

Pour découvrir nos autres coup de coeur, allez faire un tour dans notre boutique

REVENIR EN HAUT DE PAGE

 


:: POURQUOI LA CARNIVORIE VEGETALE ?

Les plantes carnivores appartiennent aux Dicotylédones, mais assez récemment on a découvert des espèces appartenant aux monocotylédones. Si leur évolution est indépendante, on peut malgré tout noter une façon convergente, vers des mêmes moeurs.

Expliquer l'évolution des végétaux vers la carnivorité, reste un travail délicat car les hypothèses sont nombreuses. Une des plus courantes est l'adaptation de certaines plantes pour vivre dans des sols carencé, mais qu'en est-il de Catopsis berteroniana épiphyte carnivore.

Pour les qualifier ainsi, Pierre Jolivet nous précise qu'elles doivent posséder des caractères morphologiques, physiologiques ou comportementaux permettant l'attraction, la capture et la digestion d'une proie, de manière à améliorer sa croissance, sa production de pollen ou de graines et augmenter ses chances de survie.

REVENIR EN HAUT DE PAGE


:: LES DIFFERENTS GENRES

C'est dans les sols et les eaux carencés en sels minéraux, tourbières acides ou alcalines, étangs, lacs, que certains végétaux ont évolué vers la « carnivorie ».

La transformation de leurs feuilles en pièges leur a permis de capturer différentes proies, du minuscule protozoaire au vertébré comme le rat.

L'absorption entre autres, de l'azote et du phosphore, en provenance de leur capture supplée en partie à la déficience en substances minérales des lieux dans lequel elle pousse.

Aujourd'hui sur les plus de 300 000 espèces de plantes à fleurs connu, ce sont plus de 600 espèces qui sont reconnues comme telles.

Découvrez les fiches descriptives détaillées de plantes spécifiques à chacun de ces 18 genres.

 

Aldrovanda

Brocchinia Reducta

Byblis Linoflora

Catopsis Berteroniana

Cephalotus

Darlingtonia

ALDROVANDA

BROCCHINIA

BYBLIS

CATOPSIS

CEPHALOTUS

DARLINGTONIA

      

Dionaea

Drosera Cuneifolia

Drosophyllum Lusitanicum

Genlisea

Heliamphora

Ibicella Lutea

DIONAEA

DROSERA

DROSOPHYLLUM

GENLISEA

HELIAMPHORA

IBICELLA

      

Nephentes

Paepalanthus

Pinguicula

Sarracenia purpurea subsp. venosa

Triphyophyllum

Utricularia Multifida

NEPENTHES

PAEPALANTHUS

PINGUICULA

SARRACENIA

TRIPHYOPHYLLUM

UTRICULARIA


Rechercher

PayPal

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Commander