DIONAEA

 

Revenir à l'ABC DES PLANTES

 

Dionaea muscipula f. rouge

1 SEULE ESPECE


Dionaea muscipula,
plus de nombreux cultivars obtenus récemment.

 

NOMS USUELS

Attrape-mouche de Vénus, Venus flytrap, en anglais

FAMILLE

Droseraceae

 
Histoire et étymologie

Si les Indiens d'Amérique du Nord en sont sûrement les premiers observateurs, c'est le gouverneur de la Caroline du Nord, A. Dobbs qui, en 1759, cita pour la première fois la plante dans une lettre adressée au naturaliste Collinson. En Angleterre, J. Ellis décrivit la plante et la nomma Dionaea muscipula en 1768. C. Linné la qualifia un an plus tard de « Miraculum Naturae » mais refusa le principe de plante carnivore. Par la suite de nombreuses expériences furent faites, et les travaux de C. Darwin vinrent préciser l'existence des végétaux carnivores. L'origine du nom Dionaea découle de la mythologie grecque : Dioné est le nom d'une nymphe des Océans, elle est la mère d'Aphrodite, sa fille porte parfois son nom.

Distribution

Uniquement en Amérique du Nord, elle est localisée dans les Etats de la Caroline du Nord et du Sud. L'aire de la Dionaea s'étend de la ville de Greenville au nord-est jusqu'à celle de Georgetown au sud et sur un rayon de 30 à 100 km à l'est et à l'ouest de l'axe.

Biotope

C'est dans les prairies humides, au sol sablonneux et à très faible teneur en matière organique que se développe la plante. Le climat chaud dont les températures maximales peuvent atteindre 46 °C en été, devient frais l'hiver avec des minimales de -10 °C. La pluviométrie de la zone peut atteindre les 128 cm par an. D'autres végétaux des genres Drosera, Pinguicula, Sarracenia, Pinus, poussent dans les mêmes sites

Description

Petite plante vivace, herbacée, terrestre, de 10 à 15 cm de diamètre, possédant un pseudo-bulbe. Les feuilles vertes en forme de mâchoires possèdent des cils sur leurs périphéries. Les pièges sont constitués par les feuilles articulées, qui se referment en moins d'une seconde. Le déclenchement provoquant la fermeture, est occasionné par l'attouchement des poils disposés en triangle au centre de la feuille. Les captures provoquent la sécrétion d'acides et d'enzymes qui solubilisent les tissus.

Les proies: surtout des insectes, Diptères, Hyménoptères, Lépidoptères, mais aussi des Mollusques, petits Amphibiens.

Les fleurs sont portées par des hampes florales de 15 à 25 cm de haut. Elles sont de couleur blanche et leur nombre est variable (1 à 15).

 

L'Enigmatique Dionaea "pompom"

Dionée à pièges géants
plus de 5 cm


La très rare Dionaea
''blanche neige''

genlisea.jpg

drosera_mod2.jpg

utricula_mod2.jpg

   

Rechercher

PayPal

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Commander