HELIAMPHORA

 

Revenir à l'ABC DES PLANTES

 

Heliamphora nutans

 PLUS DE 18 ESPECES

H. chimantensis, H. elongata,
H. exappendiculata, H. folliculata,
H. glabra, H. heterodoxa, H. hispida,
H. ionasii, H. minor, H. nutans, H. pulchella,
H. sarracenioides, H. tatei, H. ciliata, H. huberi, H. uncinata, H. neblinae.

plus quelques variétés, formes, hybrides naturels et horticoles.

 

 

NOMS USUELS

Héliamphore, Sun pitcher plant ou Marsh pitcher plant, en anglais

FAMILLE

Sarraceniaceae

 
Histoire et étymologie

C'est en 1838 que le naturaliste Sir R. Schomburgk fit une première description d'une plante qu'il avait vue sur le Mont Roraima. Deux ans plus tard, le botaniste anglais G. Bentham en fait la publication sous le nom de Heliamphora nutans. L'origine du nom Heliamphora provient du grec, mais une incertitude demeure entre Hélios signifiant « soleil » et Elos « marais », amphora signifiant simplement « urne ». On trouve donc deux versions Urne du soleil ou Urne des marais.

Distribution

Le genre est endémique des Tepuys en Amérique du Sud. La zone s'étend du sud, Pico da Néblina (frontière du Brésil et du Venezuela) au nord, Cerro Guaiquinima (Etat de Bolivar). De l'ouest à l'est, du Cerro Sipapo (frontière de la Colombie et du Venezuela) au Mont Roraima, (frontière du Venezuela et du Guyana).

Biotope

Malgré le climat tropical, les plateaux gréseux où poussent les Heliamphora peuvent subir de grandes amplitudes thermiques dues à l'altitude qui varie de 1000 à 3000 mètres. Les pluies y sont violentes et abondantes, les brouillards épais et froids. L'ensoleillement peut être très important à certaines saisons. Les plantes se développent dans des savanes humides, des dépressions, au bord des ruisseaux, sur des rochers moussus, dans un sol tourbeux et sableux, pauvre et acide. D'autres végétaux se trouvent aussi dans les mêmes biotopes : Brocchinia, Drosera, Stegolepis... Dans ces régions, la flore endémique est de 75 %.

Description

Plantes vivaces herbacées et terrestres de 10 cm à 1,50 m de haut. Les feuilles disposées en rosette ont la forme de cornets munis d'un petit opercule. De couleur verte elles peuvent parfois se veiner ou se teinter de rouge.

Les pièges sont constitués par les feuilles en forme de cornets remplis d'eau.

Les proies, attirées par les sécrétions de nectar provenant du capuchon, glissent sur les bords de l'urne et finissent par se noyer dans le fond de celle-ci. La digestion des captures est due uniquement aux bactéries, la feuille ne réalise que l'absorption. Les proies sont en grande partie des insectes: Diptères, Hyménoptères...

Les fleurs blanches ou roses sont soutenues par de grandes hampes, qui font penser à de petites fleurs de tulipes penchées en avant.

 

Fleur
de H. heterodoxa x H. minor

Heliamphora folliculata

Heliamphora tatei
(Tepuy Marahuaka)

genlisea.jpg

drosera_mod2.jpg

utricula_mod2.jpg


Rechercher

PayPal

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Commander